Quand densification rime avec développement durable

Fév 3, 2022 | L’intelligence immobilière

La densification du territoire, ce n’est pas qu’une tendance à la mode dans les municipalités. C’est une notion incontournable qui vise à créer des milieux de vie de qualité afin d’éviter l’étalement urbain dans une perspective de développement durable. Et ça, c’est au cœur des préoccupations de Belval.

 

La densification, c’est quoi?

La densification, c’est en fait l’augmentation du ratio du nombre d’habitations sur une superficie de terrain définie. L’objectif d’une telle pratique? Favoriser les déplacements à pied ou à vélo et ainsi réduire la congestion routière, économiser l’espace et donc préserver les terres agricoles, et mettre en valeur la mixité d’usages, les services de proximité et la vie de quartier.

Ce concept évoque peut-être chez certains l’image de hauts bâtiments poussant les uns après les autres dans leur milieu sans qu’ils aient un droit de parole. Mais bien au contraire. Le processus de transformation urbaine prend en compte les préoccupations citoyennes et accorde une grande importance aux intérêts de la collectivité.

 

Des avantages considérables

Comme on prévoit une progression continue de la population québécoise pour les prochaines années, le concept de densification s’impose de plus en plus comme une solution cohérente en matière d’aménagement urbain. En effet, toutes les études le démontrent : la réduction de notre empreinte écologique passe inévitablement par une plus grande densité d’occupation. Et la liste des avantages est longue :

  • Réduction des gaz à effet de serre
  • Protection de la biodiversité et des milieux naturels
  • Réduction de la consommation énergétique
  • Meilleur accès aux services (écoles, commerces de proximité, transports en commun, parcs, etc.)
  • Utilisation des structures existantes permettant d’éviter la coupe d’arbres, entre autres
  • Création de logements sociaux (caractère inclusif)
  • Fluidité de la circulation (réduction du nombre de véhicules sur les routes)
  • Revitalisation des noyaux villageois et des centres-villes

Bien sûr, de telles transformations passent aussi par l’acceptabilité sociale. Les citoyens ont leur mot à dire sur les projets de densification d’une municipalité, car ils en seront les premiers impactés.

 

Les préoccupations citoyennes prises en compte

Souvent, les gens croient à tort que les projets qui visent une densification nuiront à leur milieu et à leurs activités quotidiennes. Désamorçons certaines craintes liées à la densité urbaine :

 

« Ça bloque la vue et le soleil »

Bien que certaines villes aient un aménagement davantage axé sur les élévations, il existe d’autres modèles de représentation. En effet, comme on souhaite créer des quartiers dynamiques qui attirent habitants et touristes, il est primordial de préserver la vue sur des attraits régionaux, comme le Mont-Orford, par exemple. La qualité du paysage et l’ensoleillement sont toujours pris en considération.

 

« Ça va créer des bouchons de circulation »

On peut être tenté de croire que le fait de concentrer les habitants dans des endroits spécifiques entraînera un problème de trafic. Toutefois, en réalité, en revitalisant les quartiers, on favorise l’implantation de commerces et de services de toute sorte – plus de gens dans un secteur justifient l’ouverture de cliniques médicales et de commerces de proximité – ce qui permet du même coup l’amélioration des transports en commun. De plus, les déplacements à pied et à vélo deviennent une option beaucoup plus réaliste.

 

« On va manquer de stationnement »

Les projets de Belval prévoient des places de stationnement supplémentaires. Dans une optique plus écologique et en harmonie avec les objectifs de la densification, on invite les gens à stationner leur véhicule et à utiliser des modes de transport plus verts pour se déplacer. Une transformation de certaines de nos habitudes, notamment notre dépendance à l’automobile, est certes souhaitable pour cadrer dans la vision de développement durable qui guide la densification.

 

« Ça va changer mon quartier »

En effet, la densification d’un milieu en modifie l’allure. Dans le bon sens! Un grand pourcentage du territoire est gardé à l’état naturel : densifier, c’est aussi protéger les espaces verts et permettre aux municipalités de les aménager et de les mettre en valeur. Le but est d’encourager une densification respectueuse qui répond à des besoins en termes de logements, de services et de commerces de proximité. On veut accroître le nombre d’habitations, mais pas au détriment d’un visuel attrayant!

 

Une meilleure accessibilité aux logements

Certains projets de densification incluent la construction de logements sociaux. Cette démarche sociale inclusive a pour but de créer un tissu social fort, où entraide et solidarité sont des piliers de la communauté. Dans un marché où le prix des habitations est continuellement à la hausse, l’accès au logement est de plus en plus restreint pour les gens à faible revenu. Offrir des appartements à prix modiques s’inscrit alors dans une approche sociétale et durable. L’intégration de tels logements n’est toutefois pas possible dans tous les projets, puisque des critères précis doivent être respectés, et le tout doit être entériné par la Ville.

L’aménagement de nos villes a un impact direct sur notre avenir. Nous traversons une période charnière, où les générations actuelles et futures doivent unir leurs forces pour renverser les effets négatifs de l’étalement urbain sur l’environnement. C’est à nous de jouer maintenant. Belval est prêt. L’êtes-vous aussi?


Demander conseil à l’équipe de Belval